fondation yan-a-yan (foyan)

fondation fondation yan-a-yan

Fondation YAN-A-YAN

« FOYAN » ONGD (ASBL)

Rue buka 1 n°90, quartier Mfumu-Nkento

Kinshasa/Kimbanseke

e-mail : fondationyan@yahoo.fr

Tél : 0815258302

président du foyan lors d'une sensibilisation dans une école 

1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE

La Fondation YAN-A-YAN « FOYAN » en sigle, est une organisation Non gouvernementale de Développement « ONGD » créée à Kinshasa, le 27 Juillet 2002, œuvrant en toute légalité en R.D.C avec une autorisation d’installation n°025/INSP/K/CK/2004 du 28/11/2004 de la commune de Kimbanseke, acte notarié n°234.306 Folio 122-134 volume DC VIII du 12/11/2004, autorisation du ministère de la Santé n° MS. 1255/DSSP/30/704 du 11 octobre 2005. Personnalité Juridique n° F92/9798 du 17 octobre 2006 du Ministère de la Justice et Garde des Sceaux et un Certificat d’enregistrement n° 038/PL 2007 du 16 mars 2007 ministère du Plan.

La FOYAN exerce ses activités dans la Ville province de Kinshasa et sur l’ensemble de la R.D.Congo. Elle a comme mission de promouvoir la culture de l’auto prise en charge des familles démunies dans les milieux défavorisée de la RDC.

La FOYAN s’engage des ces objectifs à contribuer à la lutte contre la Drépanocytose et les IST/VIH par l’information, l’éducation, la sensibilisation et la prise en charge psychosociale des sujets victimes de ces pathologies.

La FOYAN entretien les relations de partenariat avec le Ministère de la Santé par le truchement du Programme National de Lutte contre la Drépanocytose PNLCD et le Programme National Multisectoriel contre les IST/VIH-SIDA, PNMLS.
Pour accomplir sa mission, la FOYAN est structurée de la manière suivante :
• Comité Directeur
• Commissariat aux Comptes
• Services des Projets
• Service d’Assainissement et Santé
• Services de Formation et Alphabétisation 
• Service d’Agriculture et d’Elevage

La Drépanocytose, appelée an »mie SS ou anémie falciforme est une pathologie génétique héréditaire la plus répandue au monde. Cette maladie tue dans le silence des milliers d’enfants chaque jour à cause de manque de diagnostic précoce d’éducation, d’information et de prise en charge appropriée. Paradoxalement, elle n’est toujours pas considérée comme une priorité de santé publique dans les pays où elle se vit.

C’est ainsi que la FOYAN a décidé en 2002 de lutter contre l’ignorance sur les causes de cette maladie, de combattre les préjugés bâtis autour de l’anémie SS en apportant une bonne information à la population et l’accompagnement psychosociale des sujets victimes de cette pathologie.

2. OBJECTIFS DE FOYAN

Contribuer : - A l’information, l’éducation et la sensibilisation de la communauté ; 
- A la prise en charge psychosociale des sujets victimes de la Drépanocytose ;
- A l’amélioration de la prise en charge et à la connaissance des mesures préventives.

Plus de 600 enfants Drépanocytaires répertoriés par notre Association dont 380 sont suivis régulièrement et repartis dans 4 sites :
- KIKIMI
- KINGASANI
- MOKALI
- St Joseph 

3. RESSOURCES DISPONIBLES DE LA FOYAN

Elle dispose des ressources humaines suffisantes pour son fonctionnement. Quand aux ressources matérielles, elles sont limitées.

4. ACTIONS SUR TERRAIN

Dans cette perspective deux types d’actions sont entreprises :

1. Auprès du grand public

La FOYAN

Mène des campagnes d’information, d’éducation et de sensibilisation auprès de la communauté notamment, dans les écoles, églises, maternités, paroisses et les lieus publics sur l’existence de la Drépanocytose, le VIH/SIDA et les IST, ainsi que les précautions à prendre pour réduire le taux de propagation de ces maladies, entre autre :

• Leurs modes de transformation
• La distribution des dépliants d’information sur la Drépanocytose, les IST et VIH/SIDA
• Présentation des sketches, pièces de théâtre sur le VIH/SIDA 
• Sensibilisation des cibles sur les risques des VIH/SIDA.

2. Auprès des sujets malades et leurs entourages

LA FOYAN

- Fais un accompagnement psychosocial des sujets victimes de ces pathologies ;
- Organise les visites à domicile enfin de suivre l’évolution de chaque Drépanocytaire et PW en vue de l’orienter vers les centres hospitaliers approprié pendant et en dehors des crises, ou dans le centre de prise en charge ;
- Fais le counseling visant à l’amener d’accepter son état sérologique lui donner une bonne information sur la Drépanocytose, les IST et le VIH/SIDA et à garder l’espoir ;
- Organise des consultations médicales de routine mensuelle avec les centres hospitaliers partenaires.

5. ACTIONS REALISEES ENTRE 2005-2013

- 80 séances d’éducation, d’information et de sensibilisation auprès de grand public notamment dans les écoles, les églises, maternités et les lieux publics (grandes altères, terrains de Foot Ball et les marchés) ;
- 9.408 femmes enceintes sensibilisées aux C.H. KIKIMI, KINGASANI, MOKALI, et MADAILA ;
- 380 visites médicales de routines organisées en faveur des Drépanocytoses dans les 4 centres hospitaliers partenaires ;
- Formation de 40 infirmiers de la zone de santé de KIKIMI en collaboration avec la Plate-forme d’appui, des Formations, de Veille sur la Drépanocytose (PAFOVED) / CEFA MONKOLE ;
- Vaccins spécifiques : 
Antihaemophylus (ACT-HIB), 219 enfants Drépanocytairs de 0 à 5 ans vaccinés
Antipeumoccoque (peumo 23) 261 enfants Drépanocytaires vaccinés. Soit un total de 480 enfants Drépanocytaires vaccinés en collaboration avec la PAFOVED.
- 680 visites à domicile effectuées afin de suivre l’évolution de chaque malade et de l’orienter vers les centres de santé hospitaliers appropriés pendant et dehors de crises ;
- Distribution de des produits vivriers et non vivriers reçus de quelques partenaires et un appui financier aux sujets victimes des maladies en cas de nécessité ; 
- Dépistage néo natal 7.040 enfants en collaboration avec PAFOVED au C.H. KIKIMI dont 140 enfants homozygote SS ;
- Formation de porteur de projet de base en Gestion au 31 Drépanocytaires, par la RDC Entreprise Développement parrainée par un Institut Européen de Coopération sur Financement de PAFOVED.

6. PARTENAIRES

- Ministère de la santé par le truchement de
a. programme :
1. PNMLS
2. PNLCD
b. Zone de Santé : 
1. BIYELA
2. KIKIMI
3. KINGASANI
c. Centres Hospitalier :
1. KIKIMI
2. KINGASANI
3. MOKALI et C.S St Joseph
- Ministère de l’enseignement Supérieur et Universitaire et Recherches Scientifiques par le truchement de l’Institut de Recherches en Sciences de Santé
- Ministère du Genre Famille et Enfant
- Ambassade de l’Ordre de Souverain de Malte
- PAFOVED
- CND ou nous sommes membre
- Membre Cofondateur du Rezo Drépanos 
- Madame Julie LEMA/INSTITO SOCIA SAGRADO CARACAO DE JUSUS/Brésil


7. APPUIS

a) APPUI FINACIER
- MEMEISA / Belgique (impression de 1.000 dépliants d’information sur la Drépanocytose version Française et Lingala ;
- PAFOVED (CEFA MONKOLE) Kit de démarrage au porteur de projet/AGR aux 31 Drépanocytaires et mères.
b) KIT ALIMENTAIRE ET AUTRES
- AMBASSADE DE L’ORDRE SOUVERAIN DE MALTE
- INSTITUT DE RECHERCHE EN SCIENCES DE SANTE
- UNICEF 
- PAFOVED/CEFA MONKOLE
- FONDATION BRALIMA
- MADAME JULIE LEMA/INSTITO SOCIA GRADO CARACAO DE JUSUS

8. ENQUETES

a. Suivie des Drépanocytaires scolarisés ou non scolarités de la zone de santé de KIKIMI
b. Collecte des Informations sur les infections causées par la Drépanocytose
c. Collecte des informations sur la transfusion des Drépanocytaires
d. Collecte des informations sur décès des Drépanocytaires

9. RESULTATS

1. Augmentation de demande du dépistage volontaire chez les adolescents
2. Acceptation par les parents de dépistage néonatal de leurs nouveau-nés 
3. Réduction du taux de crises chez les enfants Drépanocytaires
4. Réduction de la fréquence de transfusion sanguine
5. Baisse de mortalité
6. Progression de taux de scolarisations des drépanocytaires suivis
7. Le non stigmatisation de PVV.

10. DIFFICULTES

1. Manque de matériels et des supports de sensibilisation
2. Difficulté de fournir aux Drépanocytaires une alimentation équilibrée, leurs parents étant démunies
3. Non scolarisation des enfants Drépanocytaires par leurs parents faute de moyen financier
4. La prise en charge des malades est abandonnée aux parents en support seuls le frais. Il en résulte que peu de malade que nous accompagnons vont aux consultations médicales mensuelles de routines que nous organisons avec les centres hospitaliers partenaires faute de moyen financiers 
5. Manque des ressources financières en vue d’organiser des Activités Génératrices des Revenus (AGR) en faveur des Drépanocytaires et leurs parents
6. Faible ressources financières disponible à la FOYAN, qui ne fonctionne en grande partie qu’avec les cotisations de membres
7. Manque des couvertures sanitaires sociales organisées au niveau du Pays

11. PERSPECTIVES D’AVENIR

1. Etendre les campagnes des sensibilisations à toute la population de RDC sur l’existence de la Drépanocytose ainsi que les précautions à prendre pour réduire la propagation de la maladie ;
2. Participer aux séminaires locaux et internationaux organisées par les organismes spécialisés ; 
3. Créer à l’intention des sujets victimes des maladies et de leurs parents des Activités Génératrices des Revenus afin qu’ils se prennent en charge financièrement ;
4. Créer des structures de formation professionnelle en vue de l’insertion sociale à la société ;
5. Mobiliser des ressources financières auprès des partenaires Internationaux et nationaux pour bien mener la lutte contre » la Drépanocytose en RDC ;
6. Construire un centre de santé pour les soins appropriés des Drépanocytaires ;

Commentaires (1)

Dr Patricia Kavugho wundiyohangi
  • 1. Dr Patricia Kavugho wundiyohangi | dimanche, 16 Février 2014
Je viens de bien lire cette organisation pour la ville province de Kinshasa
Qu'en est- il avec les autres provinces surtout avec la Province du Nork -kivu dans sa partie à haute altitude???
Comme il est bien connu que la haute altutide diminue la pression partielle en Oxygene donc l'hypoxie et favorise ainsi la falciformation.
ces drepanocytaires ne sont pas aussi congolais???La Congo se limite seulement à Kinshasa???
Merci pour la reponse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.